Aujourd’hui, avec les salades, je ne vais pas prêcher pour ma paroisse!

Le stress de la recette…

En général quand on ne sait pas faire quelque chose on s’accroche au manuel d’instruction.

Je me souviens de la première fois que nous sommes partis faire du camping avec notre nouvelle tente... le montage a été épique… sans le manuel d’instruction nous aurions dormi dans la voiture… Cela nous a pris une bonne heure et beaucoup d’énervement pour y arriver…je dirais même que nous avons frôlé le divorce quand mon mari a arraché rageusement un petit coin de la toile extérieure après s’être blessé à la main avec un arceau…

Camping en famille pour Super Boîte à lunch

Avant quand je devais cuisiner, j’étais à peu près dans le même état : je mesurais avec une extrême précision tous les ingrédients, je suivais consciencieusement toutes les étapes, je scrutais les illustrations pour vérifier que cela correspondait bien à ce que j’étais en train de préparer…

Bref j’étais en stress permanent. Sans compter que « le spirit » n’y était pas... ça m’agaçait, ça m’ennuyait, je râlais…

Le miracle de la nanny

Comme je travaillais énormément j’avais une nanny qui s’occupait en partie des enfants. Grâce à elle j’avais élaboré le plan parfait…

Je lui avais appris 5 recettes que je tenais de ma mère et qu’elle cuisinait donc en boucle… cela a duré… plusieurs années… en gros c’était poisson le lundi (ma recette de cabillaud à la tomate en alternance avec le riz au saumon), salade ou soupe avec des oeufs le mardi, viande ou volaille et pâtes le mercredi, riz aux légumes le jeudi et salade/pizza le vendredi….

5 recetttes en plusieurs années et déjà 66 recettes sur Super Boîte à Lunch que nous avons dégustées en 11 mois … cela fait juste 6 recettes différentes par mois!

Mais à l’époque, aucune boîte à lunch ... déjà le soir c’était fastidieux… donc les enfants allaient aux repas chauds et je savais à peine ce qu’ils mangeaient… Ma fille se rebellait régulièrement car elle trouvait que « c’était pas bon », mais je n’avais vraiment pas le temps de m’occuper de cela en plus du reste!!

Il a fallu s’y mettre…

Quand j’ai commencé Super boîte à lunch, j’étais très stressée d’indiquer les bonnes quantités... je faisais une recette 4 à 5 fois, je validais, revalidais.. En plus j’avais vu dans les livres qu’il était bien de mettre les quantités en gramme mais aussi en tasse….un vrai casse tête…

Une solution pourtant si simple !

Quand j’ai commencé à faire les recettes de salade l’été dernier, j’avais ma tasse, ma balance, je mesurais tout et j’étais en transe quand il me restait des ingrédients.. où m’étais-je trompée?

Comme dit le dicton chinois (j’aime beaucoup les dictons vous l’avez deviné) « s’il n’y avait pas de montagnes, les plaines n’apparaîtraient pas… ». Cette année plus de balance, plus de verre doseur… j’ai fini d’escalader les montagnes… les pleines se déroulent devant moi!

Une salade en quelques minutes : je fais simplement la vinaigrette au fond des thermos, puis je rajoute les ingrédients à vu… jusqu’à que la thermos soit pleine.

Ce matin par exemple je voulais tester une salade aux épinards (le enfants n’aiment pas particulièrement les épinards crus). Cela m’a pris 10 minutes.

Salade d'épinards et mozzarella pour Super Boîte à Lunch

Vinaigrette au fond de la thermos:

  • huile + vinaigre
  • je rajoute l’échalote émincée
  • mes herbes à salade préférées, sel et poivre
  • je mélange, le plus dur est fait 🙂

La salade:

  • je mets d’abord les tomates cerises coupées (pour éviter que les feuilles d’épinard ne baignent dans la vinaigrette jusqu’à midi)
  • ensuite les feuilles d’épinard coupées
  • le maïs – j’aurais pu rajouter un peu de poivron mais je n’en avais pas
  • la ciboulette émincéé
  • la mozzella
  • et les graines de sésame

Cela me permet aussi de varier les quantités en fonction du goût des enfants : un peu plus de tomates pour mon fils et plus de maïs pour ma fille 🙂

Le défi 

Varier les salades!

 Nous sommes tous humains donc quand on aime quelque chose ou que quelque chose est facile à faire, l’homme a tendance à le privilégier… et moi je suis pareille, une de mes salades préférées est la salade de mâche aux oeufs, je pourrais la manger tous les jours et je la prépare les yeux fermés…

D’où l’importance de s’astreindre à varier… pas besoin de connaître des milliers de recettes, l’important est d’identifier différentes salades qui conviennent à vos enfants.

Et il faut persévérer… chaque fois que mon fils me dit qu’il n’aime pas je lui rappelle qu’il faut parfois  entre 15 et 20 fois pour qu’un enfant aime un aliment!

Or avec les salades c’est assez simple car on ne manque pas de choix: salade « classique », salade de pommes de terre, salade de carottes, salade d’endives, salade de riz, salade de pâtes, salade de quinoa, taboulé…

C’est pourquoi j’ai fini par créer Le planning des recettes, pour m’inspirer mais aussi m’obliger à varier les plaisirs tous les mois!

Découvrez Le planning des recettes 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This