En janvier, chez nous, on prolonge le plaisir de l’Épiphanie…

Et oui…nous en sommes à notre troisième galette et on ne s’en lasse pas!

Outre l’excitation répétée liée à la fève, le rituel d’aller sous la table pour dire qui aura quelle part et le port de la couronne qui suscite les jalousies, nous en profitons pour rappeler aux enfants à quoi nous devons cette délicieuse tradition….

4 choses à raconter sur la Galette des Rois…

Qu’est-ce que l’Épiphanie?

L’Epiphanie (du grec « apparition ») fête l’arrivée, le 6 janvier des 3 Rois Mages , Melchior, Balthazar et Gaspard devant la crèche à Bethléem . Guidés par une étoile brillante ils sont venus d’Orient pour rendre hommage à Jésus et lui offrir des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

De nos jours l’épiphanie  est  fêtée le premier dimanche de janvier. La tradition très ancienne, religieuse au départ, est devenue une tradition populaire et familiale. Il est de coutume que l’on consomme, ce jour là, une galette et que l’on « tire les rois » . Mais depuis plusieurs années on la partage pendant tout le mois de janvier, en famille, entre collègues, entre voisins, entre amis…

Pourquoi mange-t-on de la galette des rois ?

Au XIII siècle l’Eglise  a instauré la « galette du partage », la galette était divisée en portions égales suivant le nombre de convives. Mais on gardait toujours une part supplémentaire que l’on appelait « la part du Bon Dieu » qui était donné au premier pauvre qui passait.

Pourquoi met-on une fève dans la galette des rois ?

Louison adore les fèves pour Super Boîte à Lunch

Déjà au temps des romains lors des fêtes des Saturnales, on mettait une fève (une variété d’haricot  blanc, symbole de la fécondité) pour désigner celui qui serait le roi de la fête.

A partir du Moyen âge cette coutume s’est développée, à la cour, chez soi, dans les tavernes… partout on tirait les rois. Dans les tavernes celui qui trouvait  la fève devait offrir la tournée, certains pour ne pas la payer avaler la fève !!

Mais à partir de 1870 apparaissent les premières fèves en porcelaine (plus tard certaines seront en plastique car moins coûteuses). Ce fut d’abord des santons puis toute une variété de figurines qui font la joie de nombreux enfants et collectionneurs.

De la galette traditionnelle à la pâte feuilletée à la frangipane, on trouve maintenant des galettes fourrées aux agrumes, au chocolat, aux pommes…mais aussi des brioches décorées de fruits confits.

Celui qui trouve la fève est le roi de la journée et doit porter la fameuse couronne!!

Savez vous comment on appelle les collectionneurs de fève ?

Ce sont des flabophiles!

Il nous reste encore quelques jours pour profiter de la galette (une petite part dans la boîte à lunch est toujours une agréable surprise)! On en profite pour raconter une fois de plus l’histoire de cette tradition familiale qui réchauffe les estomacs durant le rude mois de janvier. Ma fille en profite pour continuer la collection de fève que lui a donnée sa grand-mère : c’est une enthousiaste flabophile!

Les personnes ayant lu cet article ont également aimé 5 questions sur la Chandeleur

Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This