le quinoa : une petite graine riche en protéines !

Le quinoa n’est pas une céréale mais c’est une petite graine très riche en protéines qui ne contient pas de gluten (contrairement aux céréales traditionnelles blé, millet, maïs….).

Riche en acides animés essentiels, le quinoa est également un bon anti-oxydant, riche en fibre, vitamines et minéraux.

Attention : avant de le faire cuire, bien le rincer à l’eau froide (afin de s’assurer qu’il n’y ait plus de saponines). Vous pouvez également lire l’article détaillé Comment laver le quinoa.

Difficulté

Préparation

15 minutes

Cuisson

10-15 minutes pour le quinoa il faut qu’il reste un peu croquant

Quantité

Pour 2 thermos de 10 oz et 16 oz
Les ingrédients
Ingrédients (bio de préférence) :

  • Quinoa cuit 150 g (1 tasse) environ 50g de grains non cuits
  • Concombre 80 g (3/4 tasse)
  • Brocoli 50 g (1 tasse)
  • Tomates cerises 80 g (1/2 tasse)
  • Bocconcini 50 g (1/4 tasse)
  • 1/2 échalote
  • Quelques brins de coriandre
  • Graines de tournesol 2 cuillères à soupe

Vinaigrette

  • Huile d’olive
  • Vinaigre de riz
  • 2 cuillères à soupe de soja
  • Sel
La recette
  • Après l’avoir bien rincé, faire cuire le quinoa dans de l’eau bouillante 10 à 15 minutes (les grains doivent rester fermes), égoutter et laisser reposer
  • Couper les tomates cerise en 4, le concombre en petits cubes, à l’aide d’un petit couteau pointu couper les toutes petites têtes de brocoli et émincer la coriandre
  • Dans un grand saladier, mélanger l’huile, le vinaigre, l’échalote émincée et mélanger
  • Rajouter le quinoa, les légumes, les bocconcini coupés en 4 et les 2 cuillères à soupe de sauce de soja
  • Dans une poêle faire légèrement griller les graines de tournesol puis les rajouter dans le saladier et mélanger le tout

    Transvaser la salade de quinoa dans les thermos bien frais (je les mets au frigo ouverts pendant que je prépare la salade pour que l’intérieur soit bien froid).

Mes trucs pour pour cette recette

L’avantage de cette recette est qu’elle est très ‘flexible’ : pour ma fille je rajoute souvent des poivrons et des olives noires car elle aime beaucoup plus de choses que mon fils (je lui ai donné les bons repères alimentaires très jeune contrairement à mon fils que j’ai repris en main plus tard).

Les conseils de Karine, nutrithérapeute

Vous pouvez également rajouter du poivron.

Ajouter du poivron à sa cuisine permet un bel apport d’antioxydants. Les antioxydants protègent les cellules des dommages causés par les radicaux libres. On privilégie le poivron rouge qui est plus riche en antioxydants que les poivrons vert, jaune ou orange.

Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This