Quand je me suis lancée à corps perdu dans le projet de faire des boîtes à lunch santé pour les enfants, j’étais en mission. Je savais que cela n’allait pas être évident car (1) je n’aimais pas spécialement cuisiner je considérais cela comme une perte de temps, (2) je manquais totalement d’inspiration et (3) je ne savais pas trop comment commencer… De plus c’était si facile d’inscrire Louison aux repas chaud et de donner à Arthur des tickets pour la cafétéria….

C’est dur de commencer…

Il faut être honnête jamais je ne me serai lancée dans cette « aventure » si je n’avais pas été malade. En effet c’est vraiment la maladie qui m’a fait prendre conscience de l’importance de l’alimentation. J’ai alors développé une conviction indéfectible qu’il fallait que je reprenne l’alimentation de mes enfants en main. C’était mon devoir de maman!

J’ai donc débuté une longue traversée d’un désert inconnu et il m’a fallu beaucoup de persévérance pour arriver à mon objectif : faire tous les jours des boîtes à lunch santé à mes enfants en 15-20 minutes sans me casser la tête.

J’ai été en mode projet pendant plus d’un an. Je me suis formée en nutrition, j’ai testé sans faillir des centaines de recettes, je me suis faite aider par Karine, nutrithérapeute... Parallèlement j’ai du garder mon équipe (mes enfants!) motivée quand parfois je loupais mon coup. Bref après tout ce temps et ces efforts j’étais enfin en maîtrise. Et les grandes vacances sont arrivées…

C’est encore plus dur de recommencer…

La rentrée est arrivée et là je me suis rendu compte qu’en quelques semaines j’avais perdu ma routine si bien rodée!

En vacances mes enfants avaient aussi perdu leurs bonnes habitudes alimentaires, mon mari privé de boîte à lunch pendant mon absence était retourné dans son food-court… Tout me semblait à recommencer…et c’était vrai!

Le dur constat de Léo Babauta

Alors que j’étais un peu découragée, je suis tombée sur un article de Léo Babauta, auteur et coach reconnu aux États Unis, qui anime le blog Zenhabits.net (vous pouvez retrouver de nombreux articles de ce site traduits en français sur le blog d’Oliver Roland Habitudes Zen).

Léo Babauta explique que lorsqu’on se forge une nouvelle habitude, on l’a prend pour acquise : c’est fait, on est en maîtrise, c’est derrière nous on peut passer à autre chose. Or il démontre judicieusement dans son article Starting over and over again que c’est faux!

En effet il suffit qu’un évènement de la vie change pour qu’on perde cette habitude parfois si difficilement acquise. Par exemple on s’entraine régulièrement et soudain on part en vacances dans le Périgord, le foie gras, les cuisses de canard confites et les pommes de terre à la Sarladaises, remplacent nos salades santé… on prend alors 2 kilos on rentre de vacances… et là tout est à recommencer : replanifier l’entrainement, retrouver la motivation, redémarrer…

Pour d’autres exemples, n’hésitez pas à lire l’article original de Léo Babauta Starting over and over ou sa traduction (re)commencer sans cesse


L’éternel recommencement des boîtes à lunch : 3 règles pour rester motivé et serein !

Ce constat de devoir recommencer sans cesse certaines choses peut être décourageant, lassant, frustrant voir stressant. Chaque fois que je me trouve confronté à cette phase de « recommencement », 3 choses me permettent de repartir du bon pied (après avoir un peu maugréé ceci dit :-)).

Mes 3 règles d’or : 

1- Être convaincu. C’est la base de tout!  Quand une personne normalement constituée est convaincue de quelque chose, en général elle le fait ou elle fait tout pour le faire. Posez-vous la question suivante : quoi de plus important que la santé de mes enfants?
Oui c’est pénible les boîtes à lunch mais quand on va à l’école, si le petit déjeuner est important, le repas du midi est primordial pour que l’enfant conserve son énergie et sa capacité à bien apprendre.

2- Planifier. Si les boîtes à lunch sont un stress permanent vous ne pourrez pas tenir longtemps. Rien de pire que de se réveiller sans savoir ce que l’on va préparer aux enfants pour leur boîte à lunch. Regardez ce que vous avez dans votre frigo la veille, si vous manquez d’inspiration regarder le planning des recettes du site. Il est fait pour vous aider, les recettes sont simples, variées, équilibrées sans prétention et rapides à faire. Une fois que vous savez ce que vous allez faire, vous verrez vous allez relaxer. Le mieux est de planifier 2-3 jours à l’avance pour bien équilibres les repas.

C’est parce que cette planification était particulièrement compliquée pour moi que j’ai élaboré les planning de recettes hebdomadaires avec l’aide et l’expertise de Karine, nutrithérapeute.

3- Ne pas se mettre trop de pression et ne pas culpabiliser. Même si on est une super-maman (ce qui n’est pas mon cas) personne n’est infaillible. Parfois on est très fatiguée, on manque totalement de motivation, on avait prévu un repas mais il nous manque un ingrédient bref ça ne va pas… et bien ce n’est pas grave! 

Si dans 80-90% des cas on prépare des boîtes à lunch santé à nos enfants, on peut lâcher prise 10% du temps! Quand ça m’arrive je n’hésite pas à dire à mes enfants « aujourd’hui c’est repas chaud/cantine/cafétéria! ». Ma fille râle mais mon fils est ravi car il va manger des chips et de la pizza ou des panini!

Les personnes ayant lu cet article ont également consulté « Super Boîte à Lunch : 3 conseils pour la rentrée » .

En conclusion chaque fois que j’ai un moment de doute (« je perds mon temps à préparer ça »), de démotivation (« j’en ai marre de faire ca tous les jours ») ou de frustration (« encore un semaine de boîtes à lunch qui commence »), je me remémore mes règles d’or (1) la santé des enfants c’est le plus important (2)on va planifier et ça va aller tout seul et (3) si une journée ça déborde ce sera sandwich ou repas chaud. Le tout avec une grande respiration…et c’est reparti!

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This