La semaine dernière j’ai eu la chance de faire une présentation sur l’alimentation et les recettes rapides de Super Boîte à Lunch à Action Positive.

Action positive est un organisme torontois qui apporte un soutien aux personnes et communautés francophones vivant avec ou affectée par le VIH.

 

Notions de base pour préserver sa santé

J’ai commencé mon intervention en expliquant les notions de base de l’équilibre alimentaire que j’ai apprises tout au long de ma maladie et que je détaillerai dans un prochain article. Mais j’ai aussi voulu aborder le sujet de l’équilibre acido-basique, une notion qui me paraît primordiale à connaître aussi bien pour les personnes malades, que celles en bonne santé.

Pourquoi moi?

Quand on a un diagnostic de maladie grave, comme le cancer ou le VIH,  souvent la première question que l’on se pose avec désespoir est “pourquoi moi?”.
Parfois on a des pistes de réponse, un atavisme génétique, une mauvaise habitude de vie (gros fumeur), une conduite sexuelle frivole…

Dans mon cas il n’y avait rien, dossier vide : pas de cancer dans la famille, pas de cigarettes, pas d’excès… Donc à l’époque je ne comprenais pas et les médecins n’avaient pas non plus d’explication rationnelle… C’était “la faute à pas de chance”. Mais cette explication ne me suffisait pas et j’ai donc commencé à chercher…

L’équilibre acido-basique : j’avais un terrain très acide

Dans notre corps l’acidité et l’alcalinité mènent un combat permanent! Pour conserver une bonne vitalité et essayer d’éviter certaines maladies, il est important de garder un bon équilibre acido-basique. Or dans notre société, notre corps a tendance à s’acidifier de plus en plus à cause, entre autre, de notre régime alimentaire occidental souvent beaucoup trop acide.

 

Comment l’organisme peut-il être acidifié?

L’alimentation est un facteur important qui peut engendrer des troubles de l’équilibre acido-basique :

  • Les excès d’aliments acides (sucres raffinés, viande…)
  • L’apport insuffisant d’aliments alcalins (légumes, fruits…) voir tableau des aliments acides et alcalins
  • Et les excès alimentaires en général…

Mais l’alimentation n’est pas le seul facteur… il en existe d’autres beaucoup plus insidieux :

  • Le stress, le surmenage… très présent dans la société actuelle
  • L’état psycho-émotionnel… on n’a jamais consommé autant d’antidépresseurs
  • La fatigue et le manque de sommeil… on dort de moins en moins
  • Le manque d’activité physique…le travail de bureau et la vie connectée nous rend de plus en plus sédentaire

Pour les enfants aussi la vie a changé : multiplications des activités sportives, musicales, artistiques… Refuge dans les jeux vidéos et la vie “en réseau”… Deux parents qui travaillent donc souvent plus de moyens financiers mais moins de présence et une autonomie plus précoce pour le meilleur comme pour le pire…

Quelques exemples de symptômes liés à l’acidité…

Une surcharge d’acidité affaiblit le système immunitaire et peut avoir multiples conséquences :

  • Des maux de tête
  • Une fatigue chronique (un des premiers symptômes que j’ai ressenti lié à ma maladie)
  • Des troubles ORL : sinusite, otites, bronchites…
  • Des rhumatismes, des problèmes articulaires et osseux
  • Une dégradation de la peau, des ongles et des cheveux (ce que j’avais constatée chez moi sans en connaître la cause…)
  • Augmentation des caries dentaires
  • Calculs rénaux, brûlures urinaires
  • Vieillissement général de l’organisme
  • …etc…

Cela peut aussi engendrer nervosité, irritabilité voire dépression… Ces symptômes peuvent être constaté aussi bien chez les adultes que les enfants

Un exemple simple et édifiant dont on entend de plus en plus parler : les enfants très excités qui ont du mal à se concentrer à l’école. Et bien il a été démontré que le sucre, grand facteur acidifiant de l’organisme, a un impact terrible sur les enfants : surexcitation, prise de poids, mauvais humeur, crise, baisse du système immunitaire…

L’été : attention danger !

L’été est devenue ma saison préférée depuis que j’habite au Canada (on renaît après 6 mois d’hiver). On se sent bien, il fait beau, il fait chaud, on reprend ses joggings dehors, on apprécie les salades en terrasse…. et pourtant… L’été n’est pas l’ami de notre équilibre acido-basique…

Effectivement, l’été on mange plus de salades mais on multiplie les apéritifs (chips, alcool, charcuterie….etc..), on enchaîne les barbecues (viandes, saucisses, cuissons cancérigènes) et on se délecte de glaces bien sucrées saupoudrées de sprinkles colorés!

Les journées sont  longues en été mais elles commencent déjà à raccourcir... alors on veut en profiter… on se couche tard et on dort moins tout en travaillant toujours autant. On planifie ses vacances ,mais on stresse avant car il faut boucler ses dossiers, et après quand on ouvre sa boîte mail et que l’on voit les 800 e-mails “à lire”!

Et pour nos enfants c’est pareils, ils picorent dans les apéritifs, se couchent plus tard (après tout c’est les vacances) se gavent de glaces de popsicles rafraichissants pour le goûter…. S’ils font des camps, on retombe dans la corvée des boîtes à lunch et comme c’est l’été et que l’on n’a vraiment pas envie de se casser la tête… on tombe dans la routine “sandwich/carotte/concombre” …

Les enfants mangent alors de manière déséquilibrée alors que souvent ils font plus de sport ou d’activités que quand ils sont à l’école….leur équilibre acido-basique en prend un coup…conséquence fatigue, rhume, allergies….

 

Que faire?  5 conseils simples 

Voici 5 conseils pour contribuer au bon équilibre acido-basique de vos enfants… et pourquoi pas au votre 🙂

  1. Travailler sur leur alimentation : j’utilise volontairement le mot travail car effectivement bien manger nécessite quelques efforts pour préparer des repas santé. La vocation de Super Boîte à Lunch avec son planning des recettes est de vous aider dans cette voie. Je propose des boîtes à lunch variées (afin de développer leur goût en les exposant à différents aliments) préparées avec les super aliments présentés dans le kit de démarrage.  Les recettes sont simples et rapides et comporte une grande quantité d’aliments alcalins.
    Pour avoir la liste de nos 10 super aliments téléchargez gratuitement le Kit de démarrage

     

  2. Ne pas négliger le sommeil réparateur… le sommeil est la période durant laquelle non seulement le corps produit peu d’acide mais travaille à l’éliminer. Je rappelle qu’entre 3 et 5 ans, 10 à 13h de sommeil par jour sont nécessaires et qu’entre 6 et 13 ans on parle de 9 à 11 heures. Il est aussi important que les couchers et levers se fassent à heures fixes. Un manque de sommeil peut avoir des conséquences graves sur la santé des enfants…et leur humeur 🙂

     

  3. S’oxygéner et bouger : en général il est facile de faire sortir des enfants et de leur faire pratiquer des activités sportives quand il fait beau. Cependant actuellement on fait face à l’inquiétant phénomène de ce que j’appelle la “screenmania”. Les enfants peuvent rester “scotcher” des heures devant les écrans, jeux vidéo, vidéos youtube… les ressources de divertissement vidéo sont infinies. Si on n’y prend pas garde, très jeunes nos enfants peuvent se retrouver happés par cette screenmania et il est ensuite difficile de les en faire sortir! Alors, autant prévenir que guérir…  
    .
  4. Boire : conseil simple mais que l’on a parfois tendance à oublier… il faut beaucoup boire! Et quand je dis boire, je parle d’eau (idéalement d’eau filtrée), pas de jus de fruit, pas de soda, pas d’eau fruitée… Un enfant entre 4 et 8 ans a besoin d’environ 1,1 litre par jour et un enfant entre 9 et 13 ans de 1,5 litre… alors n’oubliez pas les gourdes !  
    .
  5. Rêver… pour les adultes on parle de plus en plus de méditation, mais pour les enfants le verbe “rêver” me semble plus approprié…Nos enfants sont sur stimulés, écoles, activités, Internet… ils n’ont souvent plus un moment à eux… Or il est important de leur laisser des moments où, comme dirait mon fils de 10 ans, ” je joue avec mon imagination”. Des moments où ils doivent s’occuper eux mêmes, relaxer s’ils le veulent, lire, jouer avec leur imagination, dessiner… s’ennuyer. Ce sont des moments de relaxation ou l’enfant doit se détendre et évacuer le stress accumulé.


Petite tranche de vie :
il est amusant de voir la réaction de certains enfants qui n’ont pas l’habitude de ces moments de calme et qui se retrouvent désemparés. Par exemple chez moi mon fils n’a pas le droit de faire des jeux vidéos tous les jours. Au début de l’année quand ses amis débarquaient après l’école et que j’expliquais que le mardi par exemple les jeux vidéos n’étaient pas autorisés… ils me regardaient comme si j’étais une martienne et me demandaient ce qu’ils allaient faire… Babyfoot, jeux de société, Uno, lego, nerfs…. après un moment d’intense désarroi ils ont trouvé des alternatives…


En conclusion, il est important pour notre santé et celle de nos enfants de conserver un bon équilibre acido-basique. L’alimentation est un élément primordial de cette équation donc n’hésitez pas à tester les recettes simples (bourrées d’aliments alcalins) de Super Boîtes à Lunch.

Les personnes qui ont lu cet article on également consulté  le planning des recettes.

A noter : vous pouvez aussi vous “amuser”  à tester votre PH urinaire qui vous donne des informations intéressantes sur l’état d’acidification de votre corps (urine acide = excretion d’un trop plein d’acide dans les urines = terrain acide). Pour cela il vous suffit de vous procurer un kit de test PH urinaire.

     

Pin It on Pinterest

Share This