L’ail : UN SUPER ALIMENT !

DE LA FAMILLE DES ALLIACÉES

L’ail n’est pas un aliment que l’on pense spontanément à donner aux enfants.
Pour les enfants l’ail est souvent un ’repousse vampire’ et pour les adultes une haleine ‘tue l’amour’…. Qualifié de ‘rose puante’ par Shakespeare l’ail est pourtant reconnu depuis l’antiquité pour ses vertus médicales : c’est un super aliment, un ’alicament’* qui peut faire des miracles, il est à introduire impérativement dans les repas de vos enfants (et les vôtres) !

POURQUOI DE L’AIL ?

Parfumé mais également antiseptique, anti-inflammatoire, anticholesterol, antiallergique…
L’ail est utilisé depuis des centaines d’année pour assaisonner de nombreux plats : salades, pâtes, pain.. mais également pour prévenir ou traiter divers problèmes médicaux.

TOUTES LES PROPRIÉTÉS DE L’AIL

CASSE RHUME

Prévenir ou soigner les rhumes : les antioxydants de l’aïl , ses vitamines A, B, C et E et la présence d’allicine (molécule anti-biotique) en font un puissant ingrédient pour aider le système immunitaire à combattre le rhume  – cette année ma fille qui consomme entre 3 et 4 grosses gousses d’ail par semaine (sans le savoir) n’a toujours pas eu de rhume et nous sommes fin janvier”.

PROTECTEUR CARDIO-VASCULAIRE

POUR LES PARENTS : l’ail est un protecteur cardio-vasculaire qui lutte contre l’hypertension, il aide à réduire le taux de cholestérol, les anti-oxydants qu’il contient contribuent à prévenir les maladies liées au vieillissement et surtout consommé régulièrement il aiderait à prévenir certains cancers (estomac, colon, rectum….)

ANTIBIOTIQUE ET ANTIBACTÉRIEN

Puissant antibiotique et anti-bactérien, l’ail aide à lutter contre toutes les formes d’infection, il agit par exemple comment un antiseptique puissant du système digestif (grâce à ses acides phénoliques) et de l’appareil respiratoire/

COMMENT LE CONSOMMER ?

LE MANGER CRU

De préférence cru : ses propriétés bénéfiques sont désactivées avec la chaleur donc dans les plats chauds l’introduire en fin de cuisson (maximum 20 minutes avant la fin d’une cuisson douce, idéalement dans les dernières minutes de cuisson- les propriétés ne résistent pas à plus de 10 minutes de cuisson à haute température).

BIEN L’ÉCRASER

Il faut écraser l’ail pour en tirer les bénéfices et idéalement il faut le consommer 10 à 15 minutes après mélangé à un peu d’huile d’olive (quand on le mange cru). Pour cela il est indispensable de disposer d’un bon presse ail.

LE PRÉPARER À L’AVANCE

Vous pouvez tout de même préparer l’ail à l’avance en le broyant le mettant dans de l’huile d’olive (le recouvrir l’huile) et le conservant au frigo pendant une semaine maximum.

LE CONSERVER

L’ail frais se conserve de 3 à 9 mois dans un endroit sec et à température ambiante pour éviter le processus de germination.

ATTENTION

Pour les femmes qui allaitent l’ail peut modifier le gout du lait maternel !

 

LES PETITS TRUCS EN PLUS

LE MYTHE DE LA MAUVAISE HALEINE

Si vous trouvez que vous avez mauvaise haleine après avoir mangé de l’ail, vous brosser les dents n’est pas forcément la meilleure solution, vous pouvez soit :

  • Mâcher quelques petites feuilles de persil
  • Mâcher une à deux feuilles de menthe
  • Croquer un grain de café
  • Manger une pomme

LE SAVIEZ-VOUS ?

Savez-vous que l’ail est un excellent remède contre l’acné ?
Lutter contre les petits boutons ingrats qui envahissent le visage de nos enfants n’est pas chose aisée : essayé donc de frotter une tranche d’ail sur les boutons d’acné, vous verrez que c’est un traitement topique efficace et 100% naturel !

Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This