Le 21 juin, le jour le plus long de l’année, l’été commence enfin… et les vacances alors?

Chaque année, quand l’été arrive, les vacances scolaires ne sont pas loin. Chaque année, j’ai l’espoir que le rythme soutenu de la première moitié de l’année va s’amollir au soleil et que le temps va ralentir son vol…

Erreur!

Et bien c’est chaque année l’inverse qui se passe ! Effectivement l’école prend fin, on sort de la routine scolaire, le rythme change et les enfants aussi!

Pour mes enfants et sans doute beaucoup d’autres, l’été c’est synonyme de grandes vacances, de liberté, plus d’horaires contraignants, plus de devoirs, plus de compétition : “on va jouer” !

Une nouvelle organisation

Quand j’étais salariée je me souviens du casse-tête que représentaient ces 9 semaines de temps libre. Je réservais frénétiquement les camps dès février et j’enchaînais avec la planification des vacances familiales.  Et quand tout cela était organisé, j’avais presque hâte que tout soit terminé et que l’on retrouve la routine rodée et rassurante du reste de l’année !

Maintenant que je suis plus flexible, j’apprécie ce temps privilégié passé avec les enfants. Surtout que je lisais récemment un article nous rappelant que l’on a juste 18 étés à passer en famille avec les enfants, qu’en général après ils se mettent  légitimement à organiser leurs propres vacances avec leur loin du nid familial. C’est pas beaucoup 18 quand on y pense…

J’aime donc voir mes enfants prendre leur temps, jouer avec leur imagination, sauter dans le trampoline, j’aime voir les copains du quartier débarquer à la maison. J’aime ce feu roulant d’enthousiasme et de bonne humeur, la joie des enfants le matin quand ils se lèvent et « qu’il n’y a pas école »…et pourtant parfois égoïstement l’école me manque…

Les personnes ayant lu cet article ont également consulté “Le livre du mois : les 4 saisons de la bonne humeur.”

L’été, un feu roulant…

Levé 6h30 de mon fils Arthur. Il faut savoir quelle que soit l’heure à laquelle Arthur se couche… Il se lève…. A 6h30 !

Il sait que sa sœur et moi dormons un peu plus longtemps, il passe systématiquement dans ma chambre, se penche sur mon lit et me chuchote à l’oreille « maman je suis réveillé mais tu peux continuer à dormir …. ». C’est gentil mais du coup je suis aussi réveillée !

Petit-déjeuner : Arthur et Louison demandent avec excitation « Maman, c’est quoi le programme de la journée ? Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? ».

Cette petite question posée quotidiennement me fait percevoir à quel point mon rythme va s’accélérer les prochaines semaines… Et quand cela fait la vingtième fois que je l’entends, quel que soit l’enthousiasme et la gaieté de la voix qui la pose…. l’école se met à me manquer.

Je pense alors systématiquement à la citation de Anne Morrow Lindbergh (qui avait certes 6 enfants)
«Les mères de famille sont les seuls travailleurs qui n’ont jamais de vacances.» 

En conclusion, l’arrivée des vacances a, comme chaque année, bousculé mon rythme, un peu plus cette année puisqu’à cela s’ajoute notre prochain déménagement… Du coup j’ai rattrapé in extremis le planning des recettes de juin qui était parti en vacances avec un peu d’avance 🙂

Les personnes ayant lu cet article ont également consulté “le planning des recettes de juin”.

Pin It on Pinterest

Share This