Comme je le disais dans un article précédent, l’arrivée des vacances ne signifie pas l’accalmie des boîtes à lunch!

C’est même parfois le contraire quand nos enfants se lancent dans des camps ultra sportifs comme les camps de hockey, soccer, basket ou patinage artistique !


7 heures de sport par jour

Nos enfants passent tout d’un coup de sept heures de classe par jour (incluant 2 ou 3 heures de sport par semaine) à 7 heures de sport dans la journée!

C’est le cas de ma fille Louison, 8 ans, passionnée de patinage artistique et qui a commencé son camp la semaine dernière : 5 heures de patinage par jour plus deux heures de off-ice (pour les non avertis comme moi il s’agit de la gymnastique que les patineurs font en dehors de la glace).

Je suis passée d’une petite fille qui, accablée par la chaleur estivale dans une école non climatisée, me demandait quotidiennement des salades “bien fraiches” à un petit ogre qui voulait “des pâtes!!!!!!!!!!!!!!”.


Deux enfants, deux réalités

Durant l’année scolaire, je ne me casse plus la tête, je planifie les boîtes à lunch pour la semaine et les deux enfants mangent la même chose (comme Laetitia cependant je prends en considération les aversions des enfants, par exemple j’évite les poivrons rouges pour mon fils mais c’est très limité).

Jusqu’à présent les enfants allaient dans des camps d’été en même temps et souvent le même type de camp : soccer ou basket pour mon fils et patin pour ma fille. Mais cette année les choses se sont complexifiées… et oui les enfants grandissent et nous aussi les parents nous apprenons au fur et à mesure.

Mon fils a refusé d’aller dans un camp car ils voulaient rester jouer avec ses copains de quartier. Et c’est aussi ça les vacances… jouer! Par contre nous avons fait face à une semaine caniculaire alors pas question de manger des pâtes quand on jouait dehors en pleine chaleur, mon fils voulait des “salades!!!!!!!”.

Comme je n’avais pas l’intention, ni le temps de me transformer en cuisinière à plein temps, j’ai repensé mon organisation.


Planning des boîtes à lunch de la semaine

D’un côté il fallait que je sois ultra organisée pour Louison car nous avions des horaires stricts à respecter (en plus elle était tout le temps affamée) et de l’autre j’ai utilisé ce que j’ai surnommé “la technique du rebond” pour Arthur (je “rebondis” sur la boîte à lunch chaude de Louison pour préparer le repas froid d’Arthur)

Pour Louison, voici ce que je lui ai préparé durant sa semaine de camp :

1- Lundi  : un de mes classiques, ultra rapide à préparer et très équilibré et complet.
Mon truc : je fais cuire le poulet la veille et j’en fait une bonne quantité pour les boîtes à lunch du lundi et mercredi.

Préparation le matin : 10 minutes

Vermicelles de riz aux carottes, brocolis, champignons et poulet

vermicelles de riz aux carottes, champignons et brocolis

 

 

 

Rebond pour Arthur (et moi 🙂 : salade composée avec un sandwich poulet


2- Mardi :
une des recettes préférées de Louison.
Mon truc : faire cuire les pommes de terre, haricots et brocolis et le saumon la veille. J’ai fait cuire suffisamment de saumon pour en avoir pour la boîte à lunch de jeudi !

Préparation le matin : 5-10 minutes le temps de tout mélanger

Salade de pommes de terre, saumon et petits légumes verts

salade de pommes de terre,saumon,brocolis et haricots

Rebond pour Arthur : même chose sans les haricots qu’il n’aime vraiment pas froid, j’ai donc mis un peu plus de brocolis.


3- Mercredi :
un ‘best off’ les tortillas
Mon truc : utiliser les restes de poulet du lundi

Préparation le matin : 10 minutes, le temps de couper les légumes

Tortillas de poulet aux légumes aux légumes et au Tzatziki

Tortillas santé Super Boite à lucnh

Rebond : même chose pour Arthur


4- Jeudi :
un petit plat chaud car il y a toujours une petite baisse de tonus le jeudi, la fatigue se fait sentir !
Mon truc :  je fais cuire le riz la veuille et je termine le saumon de mardi.

Préparation le matin : 15 minutes le temps de laver et couper l’oignon, les carottes, les têtes de brocolis et le poireau. Mon truc pour la coriandre, le prépare toutes mes herbes une fois par mois et je les congèle dans des bacs à glaçon comme ca j’ai juste à mettre un cube dans le wok en début de cuisson.

Saumon au riz, brocolis, carottes, poireaux et coriandre

Saumon au riz, brocolis, carottes, poireaux et coriandre pour Super Boîte à Lunch

Rebond : j’ai fait une salade rapide dans laquelle j’ai mis les restes de saumon grillés


5- Vendredi :
On finit la semaine avec les pâtes !
Mon truc :  je fais cuire les pilons de poulet la veille et Louison les mange froids avec les doigts

Préparation le matin : 15 minutes.

Pâtes colorés aux courgettes, tomates, champignons et poulet

Pâtes colorées aux légumes & poulet pour Super Boîte à Lunch

Rebond : salade composée les restes de la semaine (romaine, tomates, concombres (de mercredi), pousse (de mercredi)…) accompagnée des pilons de poulet.


Une affaire rondement menée !

Cette planification qui au départ m’a pris un peu de temps à faire, m’a permis de faire toutes mes courses d’un coup la fin de semaine précédant le début du camp, cela m’a permis de cuisiner uniquement 10 à 15 minutes le matin (en faisant cuire certaines choses la veille).

Cela m’a évité de penser “cuisine – qu’est-ce que je vais faire à manger?” tous les jours et surtout cela a permis à mes deux enfants de bien manger en fonction de leurs différents besoins, tous les midis!

En conclusion : si au départ la planification d’une semaine de boîte à lunch peut paraître un peu fastidieuse, le retour sur investissement en termes de gain de temps, de tranquillité d’esprit et d’alimentation saine et équilibrée est énorme…

Vous avez maintenant 60 recettes de boîtes à lunch dans le site… largement de quoi faire vos planifications personnalisées facilement! N’hésitez pas à nous faire vos suggestions dans les commentaires!

Louison et sa Super Boîte à Lunch

Pin It on Pinterest

Share This